Walter Burley

Commentarium in Aristotelis De Anima - Lib. III

 

Manuscrits utilisés

Description

     




Dénomination et Localisation   —  Description des Manuscrits   —  Collation des Manuscrits   —  Accidents Positifs   —  Accidents Négatifs   —  Lettrines et Enluminures des Manuscrits   —  Dessins des Manuscrits   —  Colophons des Manuscrits    Home Page


2. Description des Manuscrits

Observation préliminaire

Je n'ai pas eu l'occasion de voir les manuscrits originaux; pour cette raison la description qui en est faite se base sur : 

-  ce qui en est dit dans le   :  

Catalogue of  Manuscripts  de la Lambeth Library   pour les manuscrits  MS 74 ff 83 rb - 110 ra  et  MS 143 ff  118 ra - 138  ra  codés dans cette édition critique respectivement  L1 et  L2.

Ancient manuscripts summary listing de la Balliol College d'Oxford   pour le manuscrit  MS 92 ff 134 r - 200 v   et  codé dans cette édition critique  O.

-  une étude personnelle à partir de photocopies en couleur pour les manuscrits du Vatican  Vat. Lat.  MS 2151,  ff 55 rb - 88 rb , codé dans cette édition critique  V.

  2. 1  Localisation des manuscrits.

La découverte du manuscrit Vat. lat. 2151 a été faite par Anneliese MAIER (1905 - 1971) qui en parle dans son ouvrage  :

Ausgehendes Mittelalter : gesammelte Aufsätze zur Geistesgeschichte des 14. Jahrhunderts. I. Anneliese MAIER.- Roma : Edizioni di Storia e Letteratura, 1964.

Dans cet ouvrage A. MAIER :

  • -  nomme les quatre manuscrits et détermine leur localisation, telle que déjà décrite:

  • -  fait l'attribution de l'ouvrage à Walter Burley en analisant style et contenu.

  • -  fait la transcription des folios 62v-63v qui contiennent la Quaestio 2a.

  •   2. 2    Collecte des fac-similés.

    Fernand Van Steenberg  (1904-1993), mon regretté professeur d'ontologie et de philosophie médiévale à l' Institut Supérieur de Philosophie (ISP) de l'Université Catholique de Louvain, lors des travaux de préparation de l'ouvrage  :

    Trois commentaires anonymes sur le traité de l'âme d'Aristote. Maurice Giele, Fernand Van Steenberghen, Bernard Bazan .- Louvain : Publications universitaires, 1970.- ( Philosophes madiévaux; 11 ),

    m'avait chargé en 1968 de faire la transcription du livre III du Commentaire de W. Burley.  La transcription n'étant pas prête au moment d'imprimer, le commentaire de Burley ne fut pas inséré dans l'ouvrage précité.

    Pour ce travail de transcription et d'Edition critique, F. Van Steenberg, m'avait mis à disposition l'impression sur papier :

  • -  en négatif des manuscrits Lambeth Pal .74 et 143;
  • -  en positif des manuscrits Vat. lat. 2151 et Balliol Coll. 92.
  • Les images des manuscrits présentes dans ce site proviennent respectivement :

  • - pour les manuscrits   Lambeth Pal .74 et 143  , du transfert en positif, avec agrandissement de l'écriture, fait par la ex-Société Stocomest de Saulxures-lès-Nancy .
  •   Un traitement d'embellissement a été fait ultérieurement sur le modèle de photocopies couleur de trois folios que je me suis procurés.

  • - pour le manuscrit  Vat. lat. 2151 , de la numérisation des photocopies couleur produites et achetées en 2005 auprès des services de la Bibliothèque vaticane.
  • - pour le manuscrit  Balliol Coll. 92 , de la numérisation faite à titre gracieux en 2007 par les services de la Library, Balliol College, Oxford.

    N.B. La numérisation de l'ensemble des images de ce manuscrit (livre 1-2-3), faite par le Balliol College Archives & Manuscripts, peut être consultée à l'adresse suivante : https://www.flickr.com/photos/balliolarchivist/sets/72157656105641153/ https://www.flickr.com/photos/balliolarchivist/sets/72157656105641153/

  • 2. 3    Description physique et Datation.  

    Le Catalogue of Manuscripts de la Lambeth Library donne la description des manuscrits L1 et L2.

    L' Ancient manuscripts summary listing de la Balliol College d'Oxford donne la description du manuscrit O.

    Je ne possède aucun élément d'appréiation pour les Manuscrit V.

    Datation

    Le  manuscrit  V  a été écrit vers la fin du XIV et le début du XV siècle.

    Le  manuscrit  O  a été écrit vers 1470.

    Les  manuscrits  L1 et  Lont été écrits vers 1413.

    Ils ont été écrits tous les quatre en écriture gothique.

    Les lettrines

    Les Lettrines sont enluminées, sauf dans le manuscrit L où une seule initiale simple est présente; partout ailleurs dans ce manuscrit, le copiste a laissé la place pour la création des futures lettrines. Les lettrines sont en bleu et sont entourées par des "volutes" très belles et bien tracées. L'intérieur est constitué par des feuilles de vignes blanches sur fond rouge. On remarque également la présence des festons, hampes et hastes. (Voir spécimens sous :    Lettrines des Manuscrits ).

    Tableau des lettrines

    Manuscrits

    Nombre Lettrines

    grandes

    petites

    hateur du corps               Volutes
    partie supérieure partie inférieure
    Vatican 16 16 - 6 lignes  variable variable
    Londres1 1 - - 3 lignes - -
    Londres2 18 13 5 5 lignes  de 8 à 16 lignes de 5 à 10 lignes
    Oxford 16 9 7 3 lignes 7 lignes de 5 à 12 lignes

    2. 4  Réclames inférieures.

  • Le manuscrit V contient 10 réclames inférieures dont 7 sur les folios verso et 3 sur les folio recto.  (Voir specimen sous: folio 60 va  et   74 rb)
  • Le manuscrit O contient 9 réclames inférieures dont 5 sur les folios verso.  (Voir specimen sous: folio 138 v Deux réclames sont encadrées. 
  • Le manuscrit L1 ne contient aucune réclame inférieure. 
  • Le manuscrit L2 contient 1 réclame inférieure encadrée sur le folio verso.  (Voir specimen sous: folio 104 va)
  • 2. 5  Manicules.

  • Le manuscrit V contient 2 manicules respectivement sur les :
  • -    folio 60 rb ,  Commentum 6 
  • -    folio 75 rb,  Commentum 20 
  • Le manuscrit  O  contient 3 manicules respectivement sur les :
  • -    folio 140 v,  Commentum 5 
  • -    folio 154 v,  Commentum 9  
  • -    folio 183 v,  Commentum 30  
  • Le manuscrit   L2  contient 1 manicule  sur le
  • -     folio 95 ra,  Commentum 17 
  • Le manuscrit L1 ne contient aucune manicule
  • 2. 6 Carets.

    L'insertion de texte tant en position interlinéaire que en marge des folios est faite dans les 4 manuscrits par utilisation du symbole /\.

    2. 7  Monogrammes.

    Un seul monogramme apparaît et  cela sur le colophon du manuscrit L1.

    2. 8  Colophons

    Les quatres manuscrits ont chacun leur colophon. Le nom de l'auteur est écrit en latin en V  O   L2 ; en anglais en L1.   O  ajoute au nom de l'auteur la mention " doctorem praecipuum ".  ( Voir spécimens ) .

    2. 9  Gloses marginales

    Des gloses marginales, interlinéaires et inférieures sont présentes sur les 4 manuscrits. Alors que dans les manuscrits V  L L1  celles-ci sont rares, le manuscrit O en contient un nombre très important. Il s'agit dans ce manuscrit d'ajouts de texte pour complément ou pour correction, de rappels, de commentaires; le tout écrit par une autre main et avec une encre différente.

    2. 10  Réglures.

    Les 4 manuscrits portent les traces de réglures verticales pour délimiter de part et d'autre la position de la colonne et réglures horizontales pour délimiter la première et la dernière ligne d'une colonne.

    2. 11  Ecriture.

    Parmi les quatre manuscrits, seulement L2 a été écrit par une "seule main". En effet :

  • - en  V une main a écrit les folios de 56 rb  à  84 vb; une autre main a écrit les folios 85 ra  à  88 r
  • - en  L1 une main a écrit les folios de 56 rb  à  84 vb; une autre main a écrit les folios 133 va  à  138 ra.
  • - en  O une main a écrit les folios de 134 r  à  165 r; une main a écrit les folios de 166 v  à  186 v ; une autre main a écrit les folios 191 v  à  200 v.

    Les changements du nombre des lignes dans les différents manuscrits sont signalés dans les notes d'édition de l' Edition Critique.

  • 2. 12  Ecriture.

    Les quatre manuscrits en contiennent. Ils sont généralement alternés en rouge et en bleu marine.  En  L1 par contre, ils sont tous en rouge.  (Voir spécimens sous :  Dessins des Manuscrits ).

    2. 13  Copistes

    Aucun des quatre manuscrits ne semble avoir été écrit par Walter Burley, auteur de l'ouvrage. Si on analyse en effet le tableau des  Accidents néatifs, on constate que :

  • le manuscrit du Vatican Vat. Lat. MS 2151 comporte un nombre de fautes, d'itérations et surtout de changements d'écritures, qui trahissent le travail du copiste.

  • le manuscrit de Oxford MS 92, par les nombreuses gloses marginales, interlinéaires et inférieures; par le nombre très important de corrections, de rappels, de commentaires, le tout ècrit par d'autres mains, avec une encre diffèrente, ne laisse aucun doute que ce manuscrit ait été une copie.

  • le manuscrit London, Lamb. Palace, 143, au folio 138 ra, porte en   monogramme   ( obsignatio )  la probable signature du copiste.

  • le manuscrit Lambeth Palace, 74 à la fin du   folio 110 ra   porte la mention "iste liber est de adquisitione" .

  • Pour cet ensemble d'observations on peut conclure que ces quatre manuscrits sont tous le travail de copistes.


        Home